Blog

« En Terres Russes »: concert de musique de la classe de diction lyrique russe au Conservatoire de Paris

Au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il existe un département de disciplines vocales, et à l’intérieur de ce département, une classe de diction lyrique russe avec pour professeur Marianne Sytchkov, la fille de notre professeur Victor Sytchkov!

A l’occasion des 10 ans de cette spécialité, et de la fin d’année scolaire, cette classe de diction lyrique russe donne un concert de musique au Conservatoire le vendredi 29 avril à 19h30. Programme: Moussorgsky, Rachmaninov, Stravinsky Tchaïkovsky.

Entrée libre dans la limite des places. Adresse: Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, 218 av Jean-Jaurès, 75019 Paris, Salle Chopin, niveau – 1.

Sytchkov-Marianne_concert

Prolongations en avril pour « Les Eclats du Bal » de Daniil Harms

Nous vous avions parlé en janvier sur ce blog de la pièce Les Eclats du Bal tirée de l’oeuvre du poète et dramaturge Daniil Harms. Montée à L’Auguste Théâtre (6 impasse Lamier 75011) du 20 janvier au 18 mars 2016, elle semble avoir rencontré son public. Et du coup, L’Auguste Théâtre en prolonge les représentations en avril: les mardi 12, jeudi 14, vendredi 15, mardi 19, jeudi 21 et vendredi 22 avril, à 21h (durée du spectacle 1h15).

Et les critiques aussi ont apprécié:
« Par la voix comme par la danse, le duo entraine les spectateurs sur la pente d’histoires improbables, sans queue ni tête,  à l’humour ravageur »,  Jack Dion du magazine Marianne

« Textes et idées ne seraient rien sans deux comédiens d’exception pour les porter, capables de manier aussi bien l’art du conteur, que celui du clown, du comique ou du tragédien, dans une danse macabre où la gestuelle prend force et sens. », Nicole Bourbon de Regarts

Harms-Daniil_Eclats-du-bal-acteurs

Illusions de Ivan Viripaev au Théâtre de l’Aquarium

Auteur de pièces à succès à commencer par Kislorod (« Oxygène » – 2003) et Genesis 2 (2005), mais aussi réalisateur de films, Ivan Viripaev est une étoile montante du jeune théâtre russe.

Illusions a été écrite en 2011, traduite et mise en scène en français en 2013. Dans cette pièce pleine de fantaisie, Ivan Viripaiev s’amuse à brouiller les lignes entre réalité et fiction en racontant l’histoire de deux couples d’amis apparemment parfaits (et évidemment pas !) à coups de chassés-croisés, flashback et revirements rocambolesques.
Sur le plateau, quatorze jeunes comédiens s’emparent de cette rencontre paradoxale entre la philosophie orientale et le soap opera à l’américaine pour nous livrer un spectacle déjanté qui nous met face aux choix déterminants de notre existence.

Le Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Vincennes reprend Illusions dans une mise en scène par Galin Stoev du 5 au 24 avril 2016 du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h. Et en bonus, le théâtre propose une rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du 8 avril!

Réservation en ligne sur le site du théâtre.

Illusions_Ivan-Viripaev

Lioubov – Quand les Russes aiment: festival de cinéma russe de mars 2016

Après le Rire en 2015, place à l’Amour! C’est la thématique de l’édition 2016 de ce festival du cinéma russe (et soviétique) du 14 au 22 mars 2016 dans plusieurs cinémas parisiens: le Balzac, le Grand Action et le Reflet Medicis, plus le Max Linder pour les courts métrages.

Au total, plus de 30 longs métrages dont nombre de classiques: Soleil Trompeur de Mikhalkov, La Petite Vera qui a incarné la perestroika et un cinéma enfin libéré de la censure, les premières amours de Cent jours après l’enfance, et les deux films d’Andreî Kontchalovski Le Bonheur d’Assia et Sibériade.

Renseignements sur le site:
http://www.quandlesrussesaiment.com/index.html

Lioubov_festival-film-russe-mars-16

CRIMINEL, nouvelle avant-première le 15 mars 2016 avec Sylvain Tesson

Si vous n’avez pu venir à l’avant-première du 8 mars 2016 (voir notre précédent post sur ce blog), sachez qu’une nouvelle avant-première du film CRIMINEL aura lieu le mardi 15 mars (veille de la sortie en salles du film) à 21h00 au cinéma 3 LUXEMBOURG, 67 Rue Monsieur le Prince, 75006 Paris. La projection sera suivie  d’un débat avec l’écrivain Sylvain Tesson, auteur de Dans les forêts de Sibérie.

Renseignements auprès du cinéma : 01 46 33 97 77

CRIMINEL en avant-première avec le réalisateur Viktor Dement le 8 mars 2016

Salué par les Prix du public et Prix du Meilleur premier film au Festival du cinéma russe à Honfleur en 2015,  Criminel (Находка) de Viktor Dement, tourné dans les forêts de Carélie avec le renommé Aleksei Guskov (Le Concert) dans le rôle principal, sort en salles en France le 16 mars 2016.

Et une avant-première exceptionnelle en présence de son réalisateur Viktor Dement a lieu le mardi 8 mars 2016 à 20h au cinéma MK2 ODÉON 113 boulevard Saint Germain 75006 Paris (M° ODEON). Pour en profiter, il faut réserver sa place (participation 5 euros) sur http://borealia-boutique.com/produit/criminel/.

Synopsis du film : Trofim Rusanov est un garde-pêche dur et intraitable. Il estime qu’il est la Loi et que les autres sont des “salauds et des voleurs”. A la suite d’une mésaventure il se retrouve isolé dans la taïga, à des dizaines de kilomètres de toute habitation humaine. La trouvaille qu’il va faire dans ce milieu hostile va changer radicalement sa vision de l’existence.

Et pour information, le jour de la projection, vous pourrez vous procurer La Trouvaille de Tendriakov (Editions Borealia) qui a inspiré CRIMINEL.

Criminel_Viktor-Dement

Concert des chantres orthodoxes russes

Un concert de chants orthodoxes russes sera donné le samedi 27 février 2016 par l’ensemble vocal masculin « Chantres Orthodoxes Russes » en l’église Sainte Elisabeth de Hongrie, 195 rue du Temple (75003), église conventuelle de l’Ordre de Malte.

Depuis leur création en 2013, les « Chantres Orthodoxes Russes » se consacrent au répertoire liturgique russe et plus particulièrement aux œuvres des grands centres spirituels comme la laure de Kiev, mais surtout la laure de la Sainte-Trinité- Saint-Serge ou certains des chantres ont fait leurs classes.

Chants orthodoxes russes liés à la passion du Christ ainsi qu’à la lumineuse fête de Pâques: le panorama de la musique liturgique et monastique russe qui sera interprété illustre la riche histoire de la musique orthodoxe russe depuis l’abandon du chant byzantin à la fin du XVIe siècle.

Chantres-orthodoxes_Concert-Paris-fevrier-2016

Journées du livre russe 2016

Le deuxième salon littéraire parisien consacré à la Russie en ce début 2016 se tient ce week-end (vendredi 5 et samedi 6 février) à la mairie du Vème arrondissement.

Thème de ces « 7èmes Journées européennes du livre russe & des littératures russophones »: la Province Russe. Quelle est sa place dans la société russe contemporaine, est-elle toujours la gardienne des valeurs et de la spiritualité russe, où en sont les cultures et littératures autochtones du Nord et de la Sibérie? Autant de questions qui animeront tables rondes et conférences pendant deux jours.

35 éditeurs et librairies seront présents sur place, ainsi que de nombreux auteurs et traducteurs de littérature russe: Andreï Makine, Maxime Ossipov, Anna Matveeva, Igor Sakhnovski et bien d’autres encore. Point d’orgue du salon: la remise du 10ème prix Prix Russophonie samedi 6 février à 18h30 dans la salle des fêtes de la mairie.

Programme détaille:
http://journeesdulivrerusse.fr/2016-tables-rondes-rencontres/

Journees-Livre-Russe-2016_affiche

DESTINS DOLGANES au musée de l’Homme

Les Dolganes du Nord Taïmyr comptent parmi les populations les plus isolées de l’Arctique russe. Si une large part de cette population d’éleveurs de rennes est depuis longtemps sédentarisée, quelques familles continuent toujours à nomadiser au rythme de la transhumance des troupeaux.

Nicolas Mingasson est photographe et journaliste. Depuis 1995 il compte parmi les rares occidentaux à avoir régulièrement parcouru la région de la péninsule de Taïmyr.Ces dernières années, il y est retourné pour réaliser Portraits d’Arctique, une série de portraits filmés sur le thème de la mémoire et de la culture.Les 78 photographies de DESTINS DOLGANES exposées au récemment rouvert musée de l’Homme à Paris jusqu’au 7 mars 2016 sont tirées de ce travail.

Destins Dolganes illustre le quotidien actuel des Dolganes dans ce qu’il a de plus divers, entre tradition et modernité, entre les anciens accrochés à leurs villages et leurs enfants et petits-enfants qui, plus que jamais regardent vers le sud et imaginent leur avenir loin de leur terre natale. L’exposition présentera également une série de photographies tirées des albums de quelques vieilles familles dolganes. Cette vision inédite oblige à un tout autre regard, loin des clichés habituels et nous invite à réviser notre propre regard sur le monde.

Tout au long de l’exposition, huit courts documentaires  Portraits d’arctique – Une mission ethno-photographique au pays des Dolganes réalisés en 2011 par Nicolas Mingasson et Vincent Gaullier, seront diffusés au sein de l’exposition. Un cycle de projection/débat sur la sibérie accompagnera aussi cette exposition les samedis 30 janvier, 13 février et 5 mars 2016. Ces films ethnographiques proposent un regard inédit sur la manière dont les Dolganes se perçoivent eux-mêmes.

Informations pratiques:
http://www.museedelhomme.fr/fr/visitez/agenda/exposition/destins-dolganes

Dans la péninsule de Taïmyr, à l'extrême Nord de la Sibérie, un enfant Dolgane de deux ans fait sa sieste à l'extérieur du campement, emmitouflé dans le manteau de sa mère. Derrière lui, des rennes du troupeau domestique passent leur chemin

Dans la péninsule de Taïmyr, à l’extrême Nord de la Sibérie, un enfant Dolgane de deux ans fait sa sieste à
l’extérieur du campement, emmitouflé dans le manteau de sa mère. Derrière lui, des rennes du troupeau domestique passent leur chemin

Jeune couple d’éleveurs de rennes de la région de Novorybnoïe. De plus en plus rares sont les Dolganes de cette génération à poursuivre une activité dans la toundra.

Jeune couple d’éleveurs de rennes de la région de Novorybnoïe. De plus en plus rares sont les Dolganes de cette
génération à poursuivre une activité dans la toundra.

« Les Eclats du Bal » d’après Daniil Harms

Daniil Harms, poète, dramaturge, épistolier a su développer une œuvre d’une liberté échevelée et provocatrice en pleine Russie Stalinienne. Une liberté qui lui coutera cher: il meurt en détention psychiatrique en 1942. Réhabilité en 1956, il n’est redécouvert que progressivement et devient très apprécié dans les milieux intellectuels. Un auteur recommandé par Olga.

La compagnie Alexander Thaliway  propose à partir du 20 janvier 2016 un spectacle de théâtre tiré de l’oeuvre de Daniil Harms, Les Eclats du Bal, à L’Auguste Théâtre (6 impasse Lamier 75011) du 20 janvier au 18 mars 2016.

Des fragments d’écriture composent la création : un choix de poèmes, de pièces courtes, de quelques lettres, et de textes en prose tirés de deux oeuvres de Daniil Harms, Oeuvres en prose et en vers et Écrits. Le spectacle, dansé par deux comédiens interprétant une multitude de personnages devant 3 toiles peintes, combine un zeste de burlesque, deux doigts d’émotion, une bonne dose d’absurde. Bref, la recette d’un spectacle décapant, avec plein de surprises drolatiques, effrayantes et nostalgiques.

Du 20 janvier au 18 mars 2016
Les mercredi et vendredi à 21h
Durée du spectacle 1h15 – Prix: 16€ ou 12€ (tarif réduit jeunes, seniors, chômeurs)
Renseignements et réservations: www.augustetheatre.fr

Harms-Daniil_Eclats-du-bal

Page 3 sur 131234510Dernière page »