Blog

Gagner à en mourir

C’est une histoire véridique que reconstitue le journaliste Pierre-Louis Basse dans ce livre paru en avril 2012 aux Editions Laffont (Gagner à en mourir, 154 pages, 14 euros). Celle d’une équipe de footballeurs ukrainiens qui affrontent en juin 1942 une équipe de militaires allemands, et qui refuseront de « laisser filer » le match, qui s’obstineront à le gagner malgré les représailles qui les attendent après coup.

 

 

 

 

 

Cette même histoire figure aussi en point culminant dans Match, un film d’Andreï Malioukov, sorti en Russie le 1er mai 2012, sur fonds d’occupation de l’Ukraine, en particulier le massacre des juifs dans le ravin de Babi Yar. Match n’est pas encore programmé pour une sortie en France, mais le DVD russe sera bientôt disponible à la vente, y compris en ligne (atlant.de ou kniga.de).

Exposition du peintre Paul Chmaroff

L’Espace Pierre Cardin vous invite à découvrir ou redécouvrir les oeuvres du peintre  russe Paul Chmaroff à travers une exposition placée sous le Haut patronage de l’Ambassade de la Fédération de Russie et de l’association Dialogue franco-russe.

Né Pavel Shmyrov le 22 septembre 1874 à Voronej, grande ville située près du Don, à quelque 500 kilomètres au sud-ouest de Moscou, Paul Chmaroff apprend la peinture à l’école gratuite de dessin de la ville. Influencé par l’impressionisme, il rejoint  ensuite les « Peintres ambulants », mouvement pictural réaliste russe qui privilégie les scènes de genre, traitant de la condition du peuple russe, aux portraits académiques. Paul Chmaroff devient aussi peintre officiel et sera même élu à l’Académie de peinture en 1916. Il s’installe à Paris en 1924 où il produira de nombreuses oeuvres, mêlant sensibilité et tradition russe à l’esthétique Art Déco. Il continue en particulier à peindre ses paysages peuplés de « roussalki », ces ondines slaves, ou de jeunes paysannes en costumes russes, et de nombreuses natures mortes. Il meurt à Boulogne-Billancourt en 1950.

Grâce à Joël Garcia, collectionneur assidu de Paul Chmaroff, un échantillon de ses oeuvres est à admirer à l’Espace Pierre Cardin (1-3 Avenue Gabriel, 75008) du 11 au 20 mai 2012

Affiche de l'exposition Paul Chmaroff

Prochtchaï, Lada

Avtovaz, constructeur russe (et maintenant partenaire de Renault) a annoncé la fin de la production de son modèle historique produit depuis 1970 (sous la marque Jigouli en URSS/Russie) et inspiré de la Fiat 124 des années 60.

Le modèle historique de Lada inspiré de la Fiat 124

 

 

 

 

 

 

 

 

Par contre, Lada continue de commercialiser son autre modèle historique, la Niva, au côté de modèles plus récents dont celui inspiré de la Laguna de Renault.

Les saisons Russes du XXIème siècle

Ilze Liepa, Nikolaï Tsiskaridze, les Solistes et la troupe du Ballet du Kremlin se produisent au théâtre des Champs Elysées du jeudi 28 juin au dimanche 1er juillet 2012. Au programme, trois ballets parmi les plus connus de répertoire: L’oiseau de feu d’Igor Stravinsky, Cléopâtre d’Anton Arenski et Le Spectre de la Rose de Carl Maria Weber. Réservations sur le site du théâtre ou sur Fnac.com

Les Saisons russes du XXIème siècle

Prisonnier de Poutine

L’ex-oligarque Mikhail Khodorkovski est devenu en 2003 l’homme à abattre pour avoir osé défier le pouvoir de Vladimir Poutine et du FSB (ex-KGB) sur la Russie. Condamné pour l’exemple, Khodorkovski moisit depuis en prison.

"Prisonnier de Poutine" de Mikhaïl Khodorkovski

Rédigé par Khodorkovski lui-même du fond de sa cellule, mis en perspective par la journaliste Natalia Gevorkyan, qui l’a recueilli, le livre Prisonnier de Poutine raconte le quotidien du détenu le plus surveillé de Russie. En revenant sur la genèse de l’affaire, ce livre détaille comment, au tournant des années 2000, le pouvoir et les richesses du pays ont été confisqués au profit d’une nouvelle nomenklatura. Un témoignage à charge contre le régime actuel qu’on appréciera -ou non – suivant ses opinions, mais qui ne laissera pas indifférent.

Editions Denoël, 416 pages
26,50€

Les choeurs de l’Armée Rouge en tournée en France

Depuis le 11 mars et jusqu’au 9 avril 2012, les choeurs de l’Armée Rouge sillonnent la France: 120 choristes, musiciens et danseurs, sous la direction de leur charismatique chef d’orchestre, le Général Eliseev, vous interprétent les grands classiques du répertoire russe!

Trois représentations, les 8 (14h30 et 18h) et 9 avril (14h30) attendent les Parisiens au Palais des Congrès. Prix des places : 44,40€ ou 52,10€.
Réservation: http://www.rodrigue.fr/transact/VenteEnLigne.ASP?WCI=PANIER_ListeSeances&WCU=&

Les choeurs de l'Armée Rouge en tournée en France

Alexandre Adler et Vladimir Fédorovski: Le Roman du Siècle rouge

Un nouveau livre, plutôt en nuances, sur l’histoire récente de la Russie et les défis géopolitiques auxquels elle a à faire face.

Le Roman du Siècle rouge d'Alexandre Adler et Vladimir Fédorovski

Deux hommes, intimement marqués par le Siècle rouge, échangent leur expérience et leur analyse. L’un, Vladimir Fédorovski, diplomate russe, a subi de l’intérieur le système totalitaire et participé à sa destruction ; l’autre, Alexandre Adler, intellectuel européen d’abord séduit par le communisme, a finalement perdu ses premières illusions.
Deux points de vue, tantôt convergents, tantôt divergents, qui posent un regard neuf sur le Siècle rouge, et interrogent sans tabou la Russie d’hier et d’aujourd’hui. Un dialogue qui se poursuit également en vidéo ci-dessous.


Alexandre Adler et Vladimir Fedorovski sur le… par LePoint

Films russes à Paris en mars 2012

Dans le cadre du festival de films « L’Europe autour de l’Europe » ce mois-ci au Cinéma l’Entrepôt (7-9 rue Francis de Pressensé – 75014 Paris), découvrez quelques productions récentes du cinéma russe:

Faust (Фауст), 2011, de Alexandre Sokourov ( Александр СОКУРОВ), 19h 40, lundi 19 mars 2012. Ce film (NB: en allemand, pas en russe) conclue la tétralogie de Sokourov sur les grands personnages (Hitler, Lénine, Hirohito) et a obtenu Lion d’Or du meilleur film au Festival international du film de Venise en 2011

Sibérie, Monamour (Сибирь, Монамур), 2011, de Slava Ross (Слава РОСС), 19h 40, lundi 26 mars 2012

Génération P (Generation П), 2010, de Viktor Guinzbourg (Виктор ГИНЗБУРГ), 19h 40, samedi 24 mars 2012

Mélodie pour orgue de barbarie (Мелодия для шарманки), 2009, de Kira Mouratova (Кира МУРАТОВА), 13h 40 dimanche 25 mars 2012

Plus de détails sur le site Kinoglaz

Rencontre avec l’écrivain Tania Rakhmanova

A l’occasion de la parution de son livre Au coeur du pouvoir russe, Enquête sur l’empire Poutine (Editions La Découverte, 21€ ou 15,99€ en version numérique), l’écrivain Tania Rakhmanova vous invite à la rencontrer et à dialoguer le vendredi 9 mars 2012 à partir de 19 heures à la librairie Librairie Michèle Ignazi  17 rue de Jouy 75004 Paris.

Une occasion de prolonger l’élection présidentielle en Russie et « parler un peu de ce qui ce passe en Russie, les élections, les contestations, etc. ».

 

Livre: Journal de Russie 1977-2011 de Thierry de Montbrial

Fondateur de l’Institut français des relations internationales, Thierry de Montbrial brosse dans ce Journal le tableau fascinant de la Russie de 1977 à nos jours. Au fil des ans et des nombreux séjours qu’il a effectués sur le sol russe ponctués de rencontres avec les plus importantes personnalités de ce pays, l’auteur met en lumière les changements politiques, économiques, sociaux et culturels qui ont secoué la Russie depuis une trentaine d’années.
Foisonnant d’anecdotes et d’impressions inattendues, bouleversant les stéréotypes du « politiquement correct », cet ouvrage décrypte en particulier les années cruciales de la guerre froide, de la chute du communisme, de la percée de la liberté. À travers le regard lucide, parfois amusé, de l’auteur, cet ouvrage donne des clés pour mieux comprendre la Russie, et le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Journal de Russie de Thierry de Montbrial, éditions du Rocher, 2012, 480 pages, 29,90 €

Page 13 sur 14« Première page1011121314