Olga

Author Archives: Olga

Regards de Russie: semaine du cinéma russe

La 11e Semaine du cinéma russe à Paris « Regards de Russie » a lieu cette année entre le 13 et le 19 novembre 2013. Au programme: douze nouveaux longs métrages (plus un « ancien » de 2003), un court métrage, trois documentaires, de l’animation… des choix difficiles en perspective!

Quelques commentaires pour vous aider à vous y retrouver:

Le géographe a bu son Globe: film d’ouverture de la semaine, il a déjà été primé au festival de Sotchi et est très apprécié par les Russes pour sa description juste de la vie actuelle en Russie

Légende n°17, qui retrace la victoire de l’équipe soviétique de hockey sur glace face aux Canadiens en 1972, devrait séduire au-delà des amateurs de hockey. Il reconstitue la vie du pays à l’époque et la fierté du peuple face à ce triomphe soviétique, comparable à la victoire de la France au Mondial de foot en 1998. Le film est déjà le film de l’année 2013 en Russie. Notre élève Thierry et Olga l’ont vu et vous le recommandent.

Metro: film catastrophe, très réussi dans son genre, il a beaucoup séduit Olga…

Week-end: remake du célèbre film français Ascenseur pour l’échafaud, transposé dans le Moscou moderne, par Stanislav Govoroukhine, metteur en scène très reconnu en Russie.

Judas: les états d’âme de Judas Iscariote, adaptation d’une nouvelle de Leonid Andreiev, un des auteurs les plus connus du début du 20ème siècle, intellectuel et mystique. Très apprécié par Olga (l’auteur, pas encore le film qu’elle n’a pas encore vu!). L’acteur Alexeï Chevtchenkov a été primé pour ce rôle au festival du film de Moscou.

« Regards de Russie » a lieu aux cinémas « l’Arlequin » (76 rue de Rennes – 75006 Paris, Métro St Sulpice), « Le Majestic Passy » (le 14 novembre, 18 rue de Passy – 75016 Paris, Métro: Passy) et « Le Reflet Médicis » (le 15 novembre, 3 rue Champollion – 75005 Paris, Métro: Cluny la Sorbonne). Tous les films sont montrés en version originale avec sous-titres. Certaines séances offrent aussi la possibilité de rencontrer réalisateur ou acteur. Synopsis et horaires: http://www.cinema-russe-paris.com/

Regards de Russie 2013

Rétrospective Serge Poliakoff au Musée d’art moderne de Paris

Peintre abstrait, Serge Poliakoff (né à Moscou en 1900, mort à Paris en 1969) explore les relations entre la ligne et la surface, le fond et la forme, la couleur et la lumière. Les couleurs concentrées, la vibration de la matière, l’agencement savant des formes s’équilibrent dans une tension énergique contenue, jouent ensemble un rôle capital.

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris consacre à Serge Poliakoff (1900-1969) une importante rétrospective de près de 150 oeuvres réalisées entre 1946 et 1969. Un accrochage dense de gouaches complète cette présentation, ainsi que des projets de tissus, de vitraux et de céramiques. C’est la première exposition parisienne importante consacrée à Serge Poliakoff depuis 1970, à ne pas manquer donc pour les amateurs. A voir jusqu’au 23 février 2014.

Serge_Poliakoff

Tagged

Idiot d’après le roman de Dostoïevski au Théâtre de Belleville, à côté de notre Centre

IDIOT_DostoievskyLe Théâtre de Belleville, avec le Théâtre Amazone – Compagnie Laurence Andréini vous propose de découvrir à partir du 15 octobre 2013,

IDIOT, d’après le roman de Fédor Dostoïevski, sur une mise en scène de Laurence Andreini.

Rappelons ici brièvement le thème du roman L’Idiot: Le Prince Mychkine redécouvre la société russe après 4 années passées en Suisse. Visionnaire et sincère, il passe pour un idiot aux yeux de ses contemporains.

De ce roman tourmenté et flamboyant sur la société décadente russe, Laurence Andreini crée une partition pour six acteurs et veut proposer un théâtre poétique et généreux, à la recherche de la vérité.

Théâtre de Belleville
94 rue du Faubourg du Temple, Paris 11ème
Métro: Belleville ou Goncourt
Du 15 octobre au 24 novembre 2013
(relâche du 28 octobre au 4 novembre)
Du mardi au samedi à 21h15 et le dimanche à 17h,
Prix: de 10€ (- de 26 ans) à 25€
Infos et réservations sur le site: http://www.theatredebelleville.com/index.php

 

Joukov. L’homme qui a vaincu Hitler

Voilà une lacune enfin comblée: il n’existait pas de biographie en français du maréchal Joukov, héros soviétique qui a conduit l’Armée Rouge à la victoire face à la Wehrmacht de 1941 à 1945. Croisant ses Mémoires (longtemps censurées en URSS) et d’autres documents historiques, Jean Lopez, fondateur et directeur de la rédaction de Guerres et Histoire, et Lasha Otkhmezuri, ancien diplomate, font plus que retracer ce combat titanesque et l’énergie qu’y a mis Joukov. Ils éclairent l’ascension de Joukov depuis ses débuts pendant la Révolution jusqu’à sa mise à la retraite par Krouchtchev en 1957, ainsi que sa personnalité dure, aussi insensible aux pertes humaines que Staline lui-même.

JoukovJoukov. L’homme qui a vaincu Hitler
Perrin
732 pages, 28€

 

La Grande Catherine et Potemkine

Catherine Potemkine_Simon MontefioreLa Grande Catherine et Potemkine forment un des couples les plus célèbres de l’histoire, au même titre que Napoléon et Josephine. A la fois amants, complices et alliés politiques, la princesse allemande et le nobliau russe marqueront l’histoire de la Russie. La biographie conjointe du couple par l’historien britannique Simon Sebag Montefiore restitue à la fois scènes intimes et coups politiques, en s’appuyant sur de nombreuses archives dont leur correspondance privée.

Publié en 2004, à la suite d’un premier livre sur Potemkine en 2000, La Grande Catherine et Potemkine de Simon Sebag Montefiore est enfin disponible en français chez Calmann-Lévy (720 pages, 26,90€)

Apollinaria,une passion russe

Apollinaria-une-passion-russeFille d’un serf enrichi, Apollinaria Suslova (1839-1918) était étudiante à l’université de Saint Petersbourg quand elle fit la connaissance de Fiodor Dostoïevski en 1861. S’ensuivit une liaison tourmentée qui dura jusqu’en 1867.
Cette passion inspire le dernier roman de l’écrivain belge Capucine Motte. Un roman qui décrit aussi bien celle qui inspira plusieurs personnages féminins de Dostoïevski que la personnalité complexe du célèbre écrivain.

Apollinaria, une passion russe
Editions JC Lattès
296 pages, 18,50€

Fête de fin d’année 2012-2013

La fête traditionnelle de fin d’année a rassemblé environ 70 participants dans une ambiance festive à souhait. Au programme: spectacle des élèves d’après une pièce de Tchekhov, concert d’artistes russes, plus gastronomie russe et vodka à volonté ! C’était d’ailleurs la dernière fête dans les locaux actuels, rendez-vous pour l’année 2013-2014 au 65 rue du Faubourg du Temple (10ème).

Centre Langue Russe Fete 2013 1

 

 

 

 

 

 

 

Centre Langue Russe Fete 2013 2

 

 

 

 

 

 

 

Centre Langue Russe Fete 2013 3

 

Le Coq d’or de Rimski-Korsakov au théâtre des Champs Elysees

Pouchkine Coq d orDans le cadre des Saisons Russes du XXIème siècle, le théâtre des Champs Elysées présente une nouvelle adaptation (avril 2013) en opéra-ballet  du Coq d’or, opéra écrit par Rimski-Korsakov en 1909 d’après une nouvelle de Pouchkine.

Dans l’esprit de la création de Natalia Gontcharova, mais avec une nouvelle chorégraphie, chœur, ballet et orchestre du Théâtre Musical d’Etat « Natalia Sats » de Moscou et ses danseurs étoiles Ilse Liepa, Pavel Okunev vous donnent rendez-vous du 9 au 12 juillet pour découvrir cette oeuvre tardive de Rimski-Korsakov interdite de scène de son vivant par la police du tsar pour son côté satirique.

Renseignements et réservations:
http://www.theatrechampselysees.fr/danse/les-saisons-russes-du-xxie-siecle

Deux avions russes au salon du Bourget

Le prochain salon du Bourget (journées grand public du vendredi 21 au dimanche 23 juin 2013) renoue avec une forte participation russe, dont deux avions de combat en démonstration: l’appareil d’entraînement Yak-130 et le chasseur Sukhoï Su-35.Le Sukhoi Su 35

Le Sukhoi Su 35

 

 

Durant les essais du Su-35, organisés fin 2012, le chasseur a montré une vitesse maximale de 2.500 km/h et un plafond de 19.000 mètres. Sa sortie au Bourget sera sa première apparition en dehors de la Russie.

On devrait voir aussi au Bourget le Sukhoï Superjet 100 (SSJ-100), avion de transport régional créé par les constructeurs russes en coopération avec des constructeurs européens, notamment français, et l’hélicoptère militaire Ka-52, tandis que deux autres appareils russes, l’hélicoptère Ka-100 et une maquette du futur avion moyen-courrier MS-21, seront aussi exposés.

Pour les horaires des démonstrations en vol, il faudra se renseigner au jour le jour, le programme n’étant pas fixé à l’avance.

Le Sacre du printemps en version originale

C’est une semaine chargée qui s’annonce du 29 mai au 1er juin 2013 pour les amateurs de musique et chorégraphie russes! Nous vous avions déjà parlé (voir notre précédente note sur ce blog) du gala de danse en l’honneur de Noureev les 31 mai et 1er juin au Palais des Congrès de Paris.

Auparavant, le Théâtre Mariinsky propose du 29 au 31 mai 2013 au Théâtre des Champs Elysées le Sacre du Printemps en version originale à l’occasion de son centenaire. Décors, costumes et chorégraphie originale de Nijinsky ont été repris et adaptés (Sasha Waltz pour la chorégraphie) pour l’occasion.

La création parisienne par Diaghilev de ce chef d’oeuvre d’Igor Stravinsky, le 29 mai 1913, avait été l’occasion d’un chahut monstre. La critique avait dès le lendemain ouvert le feu sur ce « spectacle ridicule ». Pourtant, le Sacre du Printemps reçoit peu après un accueil chaleureux à Londres et du coup, la seconde représentation à Paris en 1914 fait se pâmer spectateurs et critiques… Le succès ne s’est plus démenti depuis pour ce chef d’oeuvre de Stravinsky.

4 représentations feront revivre ce moment d’histoire: les mercredi 29 mai et jeudi 30 mai à 20, le vendredi 31 mai 2013 à 15h et 20h. Prix de 15€ à 89€. Réservations en ligne sur le site du Théâtre des Champs Elysées.

Création du Sacre du Printemps en 1913

Création du Sacre du Printemps en 1913