Blog

Rétrospective Kira Mouratova à la Cinémathèque

Figure marquante du cinéma soviétique et postsoviétique des années 1960 jusqu’au XXIe siècle, Kira Mouratova (née Korotkova) fait partie des cinéastes les plus censurés de la période de la stagnation soviétique. Elle réussit pourtant à résister dans des contextes aussi divers que difficiles, traverse la fin de l’ère soviétique, l’entre-deux de la perestroïka puis les premières décennies post-soviétiques et l’effondrement de l’industrie cinématographique. Ses derniers films sont produits avec le soutien du ministère de la culture d’Ukraine.

Disparue en juin 2018, elle aura ainsi réalisé, en 45 ans, seize longs métrages et quatre courts. Ses films ont su poser un regard intransigeant sur le monde contemporain, décrivant le système administratif soviétique dans une petite ville de province (Brèves rencontres, 1967), la société de consommation dans sa folie et sa cruauté (Mélodie pour orgue de Barbarie, 2009), ou la crise existentielle de la perestroïka (Le Syndrome asthénique, 1989). Kira Mouratova installe une tension permanente entre réel et théâtralité. Fascinée par la frontalité du théâtre, elle travaille la performance de ses acteurs, qu’elle compare volontiers, pour le rythme et la sonorité, à des airs d’opéra. En même temps, la cinéaste aime improviser et travailler avec la matière du réel, ou ce qu’elle appelle « la résistance du réel », en confrontant, entre autres, acteurs professionnels et non professionnels. Autres motifs récurrents de l’oeuvre mouratovienne : la reprise et la répétition, comme dans son tout dernier film, L’Éternel retour (2012), où un producteur projette des rushes d’un film inachevé et où la même scène est rejouée par divers acteurs, laissant le spectateur savourer variations et répétitions ad libitum – puisque le film n’est pas fini et ne le sera jamais.

Célèbre en Russie, Kira Mouratova est méconnue en France. La Cinémathèque (51 rue de Bercy, 75012) propose une rétrospective des films de Kira Mouratova du 25 septembre au 20 octobre 2019. Avec le 26 septembre 2019 « Qui êtes vous… Kira Mouratova? » , une conférence d’Eugénie Zvonkine, maître de conférences en cinéma à l’université Paris 8. Une excellente occasion de découvrir cette réalisatrice sans concession!

Infos détaillées sur le site de la Cinémathèque.

Visuel tiré du film Citoyens de deuxième classe
Cet article a été posté dans Blog. Afficher le permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *