Blog

Création théâtrale aux Déchargeurs autour de Marina Tsvetaeva

Poétesse lyrique au destin tragique, Marina Tsvetaeva (1892-1941) n’a pas écrit pour le théâtre. Céline Pitault, interprète et adaptatrice, a eu l’idée de « faire entendre sur scène cette voix dissidente: tous ces mots de son intimité qui relatent son rapport dès son plus jeune âge à l’art, l’influence de ses parents, sa souffrance mais aussi toute sa joie devant la vie qu’elle désirait brûlante. De son enfance, je suis arrivée à son lien à ses propres enfants. À tout cet amour et à tout ce poids qui l’empêchaient d’écrire. À la frustration qui en principe ne se dit pas mais qui là, se crie. »

Céline Pitault a ainsi écrit Celle qui revient là, celui qui la regarde, texte français adapté en partant du très beau livre Vivre dans le feu ainsi que des recueils de poème Le ciel brûle (édition Gallimard) et Poésie
lyrique
(1912-1941) (Editions des Syrtes). Le metteur en scène Ludovic Longelin en a tiré une pièce en 7 « mouvements »(durée: 1h15) où Céline Pitault interprète Marina Tsvetaeva et Renaud Hézèques son fils.

Celle qui revient là, celui qui la regarde est à écouter et voir au Théâtre des Déchargeurs (3 rue des Déchargeurs, 75001, métro Châtelet) jusqu’au 27 avril 2019, les mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 21h30.

Renseignements et réservations sur le site du théâtre.

Cet article a été posté dans Blog. Afficher le permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *