Blog

3ème Festival du film russe de Paris

Après « Quand les Russes aiment » en 2016, « Quand les Russes chantent » est le thème de cette édition 2017 du Festival du film russe de Paris. Comédies musicales et films ayant pour thème la musique se succèderont du lundi 6 mars au mardi 14 mars 2017 dans 4 cinémas de Paris: le Balzac (Paris 8ème), le Grand Action (Paris 5ème), le Christine 21 (Paris 6ème), ainsi que le Max Linder (paris 9èmer) pour les courts métrages.

Notons déjà quelques temps forts: cérémonie d’ouverture lundi 6 mars à 19h30 au Balzac avec projection de La Dame de pique de Pavel Lounguine. Lequel Lounguine présentera lui-même son film et sera aussi présent à une rencontre autour du cinéma russe le mardi 7 mars à 17h au nouveau Centre spirituel et culturel orthodoxe russe du quai Branly. Mercredi 8 mars à 20h30, ciné-concert au Balzac avec La Grève, un film rarement projeté d’Eisenstein. Samedi 11 mars à partir de 18h au Grand Action, rencontre avec Andreï Konchalovski puis projection de son film Paradis. Et enfin mardi 14 mars à 20h au Grand Action, cérémonie de clôture du festival avec remise des prix. Et tous les détails sur le site du festival.

Cet article a été posté dans Blog. Afficher le permalink.

2 Responses to 3ème Festival du film russe de Paris

  1. Benoît says:

    Vu ce samedi 11 mars 2017 « La Dame de Pique » de Pavel Lounguine, en présence de Pavel Lounguine lui-même. Excellent film, dont on ne comprend pas qu’il ne soit pas encore sorti en salles en France! L’idée que l’Art est au-delà du Bien et du Mal est ici illustrée de façon bien plus puissante et dramatique que dans « Black Swan »;

  2. Anna Vié says:

    J’ai vu Le bras de diamant dont certaines répliques doivent être connues de beaucoup je suppose.
    La ville zéro film fantastique et burlesque de 1988
    ,Dans les courts metrages j’ai apprécié Les tulipes jaunes et lAme soeur.
    Tous ces films ont en commun l humour de l’ absurde et une caricature de la société
    J ai également vu La dame de pique très applaudie par beaucoup de spectateurs .
    Ne me sentant pas capable de voir deux films à la suite je sors toujours un peu frustrée de ces festivals beaucoup trop courts.
    Anna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *